Stanley a fait son premier voyage: Düsseldorf

Publié le par morgane

Chère Morgane,

 

pas de photo de Hollande pour Stanley, il faisait froid gris et pluie, je l'ai laissé à l'abri au fond de mon sac... il en est ressorti en Allemagne, à Düsseldorf.

 

Il a tenu à être pris en photo sur l'escalator dans l'aéroport devant les deux grandes girafes qui faisaient de la publicité - il y a un jeu de mots sur les panneaux qu'elles portent au cou, en allemand familier "den Hals voll haben" avoir le cou plein, ça veut dire en avoir assez (ici, en avoir assez des voitures trop chères).





Stanley a ensuite pris le volant d'un véhicule jeu assez incongru pour un aéroport allemand! Sais tu dans quelle ville se trouvent les originaux ? Là-bas, il y a plein d'expressions imagées... par exemple, en anglais, on ne dit pas qu'il y pleut des cordes, mais... (je te laisse chercher!)




Une autre devinette, de nouveau en Allemagne: sais-tu quel est le monument sur l'affiche devant laquelle pose Stanley? (les chevaux en ont et ont été tournés dans un sens, puis dans l'autre selon le fil de l'histoire de cette ville...)




Après s'être bien baladé, Stanley a fait une pause pour déguster une spécialité locale, un bretzel - celui-là ils l'appellent un minibretzel, les grands ne se trouvent qu'en Bavière et sont immenses, on les mange dans les Biergarten (les jardins à bière) en tenant une chope d'un litre à la main, là-bas on sert les poulets par demi poulets lors de la fête d'octobre.



Nous n'avons pas eu le temps d'aller dans la ville, mais Stanley a repéré un souvenir à photographier avec plein de monuments - je n'en connais aucun, mais j'imagine qu'ils sont intéressants chacun à leur manière...




Il s'est ensuite fait un copain voyageur, Felix - "mit Felix um die Welt" ça veut dire autour du monde avec Félix.



J'ai eu du mal à le persuader de retourner sur Paris, il avait envie de partir voir Varsovie ou Genève... Mais son siège d'avion lui a beaucoup plu, ainsi que les nuages.











 

Les nouvelles de Juliette ne sont pas encore disponibles, on avait prévu de l'emmener visiter Paris dimanche mais Cléa était patraque (fièvre) donc j'ai juste une photo à poney samedi. Cléa va mieux aujourd'hui, j'espère qu'on pourra visiter samedi prochain!!!

 

Bisous à vous tous,

 

Hélène

Commenter cet article

stéph. 26/10/2009 16:22


coucou
je trouve cette idée vraiment trés intéressante ça permet d'apprendre plein de choses et de se régaler avec les photos . Je vais mettre le lien sur mon blog si vous le permettez .
J'habite en touraine si jamais Juliette veut venir se balader par chez moi , je suis à qq kilomètres de Tours.
Bonne continuation.
Stéph


morgane 27/10/2009 22:35


Aucun problème pour mettre ce lien sur votre blog, mais quel est le lien du vôtre ?

Et ok pour Juliette en Touraine !


Hélène 24/10/2009 20:53


un peu plus d'explications sur les chevaux alors...

Le monument sur lequel se trouvent les chevaux est la Brandenburger Tor (la porte de Brandebourg) qui est l'un des monuments allemands les plus célèbres.

C'est elle qui figure sur les pièces allemandes de 10, 20 ou 50 centimes d'euros.
Elle tient son nom de la région qui entoure Berlin, le Brandebourg.
A l'époque, seul l'empereur allemand (le Kaiser) avait le droit de passer sous la porte du milieu.
La statue au-dessus représente la déesse de la Victoire dirigeant quatre chevaux. A l'origine, elle était tournée vers la ville, et symbole de paix. Elle a tellement plus à Napoléon qu'il les avait
rapportés en France, à Paris... mais à la chute de l'empire, la statue est revenue à Berlin ! Pour bien marquer la victoire, on y a ajouté un aigle, symbole de la puissance de la Prusse, et la
place a été rebaptisée Pariser Platz.
La porte a été témoin de temps assez sombres. Hitler a tourné les chevaux vers l'ouest et non plus vers la ville, en signe de conquête.
Quand le mur de Berlin a été construit, la porte s'est retrouvée à la limite des deux zones, côté est. A l'ouest il y avait une plateforme (j'y suis montée) d'où on voyait un no man's land, une
zone vide et interdite, et au fond de cette zone la porte monumentale et toute triste de n'avoir aucun débouché que cette zone détruite et vide, faisant face à un mur.
Mais heureusement cette porte est redevenue un symbole de paix: c'est devant elle qu'est tombée le mur, et aujourd'hui elle est le symbole de l'unité retrouvée.
Et elle a même retrouvé ses chevaux qui avaient été bien abimés!


morgane 27/10/2009 22:30


Merci pour toutes ces informations complémentaires !


Sandjo 24/10/2009 09:26


Quel voyage ! Hélène a été une super accompagnatrice. Vivement que Stanley ou Juliette viennent ici à la Réunion !!!


morgane 27/10/2009 22:28


Oui, vivement !


Laurence Lespert 23/10/2009 09:25


GENIALISSIME IDEE !!!

On se met sur les rangs pour un prochain voyage...

Concernant Juliette, bah, j'ai peur que la région parisienne soit (trop) banale pour elle...

Pour Stanley, j'ai la Suisse, la Hollande, la Belgique, l'Ile Maurice, le Japon, le Canada, Princeton aux US...

Je n'ai pas contacté les personnes auxquelles je pense, mais le ferai sans faute si tu me dis que ça peut intéresser tes voyageurs ;)

Bravo pour ce blog, et plein de serrés forts pour toi et toute la famille !

Laurence


morgane 23/10/2009 20:03


Waouh, tu connais plein de monde toi !
Alors je vais surement te confier le soin de récolter les adresses, d'expliquer le projet et de faire tourner Stanley entre toutes ces personnes parce que bien sur que ça nous intéresse !!!

L'Île Maurice, ça fait rêver...


Tichou 21/10/2009 21:31


waouh quel 1er voyage de rêve ! on attend la suite avec impatience !


morgane 22/10/2009 01:46


Oui, et en plus il a vu Cléa et Agathe, il a de la chance Stanley !